Printemps frais

L'essentiel du voyage en une carte interactive.

Préambule

Le début du printemps est particulièrement frais en France. Avec mon expérience, cela annonce un temps perturbé en Irlande. Les augures ont parlé ! Pas vraiment un problème pour l'Irlande car les dépressions traversent l'île en quelques heures, ces conditions météo offre les quatres saisons dans la même journée dans certains endroits bien aéré. Et c'est probablement un des traits particuliers du pays.

Logisitique

Les compagnies aériennes modifient de temps en temps leurs horaires et par conséquent, mes habitudes. Cette année, je décide de faire l'impasse sur Dublin. Pour le transport, un aller-retour par avion pour 170€ et une voiture pour 292€ les deux semaines (une Clio sympa, mais je n'avais pas noté que le moteur était en option !). Après la crise de 2008, l'économie tourne à nouveau à plein régime en Irlande. Avec une croissance de 7.8% en 2017 et des prévisions à 5.6% cette année, les prix augmentent : 40 à 70 € la nuit en single room en-suite (5 à 8 € de plus qu'en 2017), 17 à 32 € pour un menu à 2 ou 3 plats (2 à 5 € de plus qu'en 2017). L'année prochaines, les prix devraient retrouver leur niveau d'avant 2008.

02/05 : la soirée

Relax

Avec un atterrissage après 18h30, je suis au volant de ma voiture avant 19h10, pas trop mal. J'ai réservé un bed & breakfast à Portmarnock près du terrain de golf : un bel emplacement le long de la côte au nord de Dublin. Mes hôtes sont sympa et le petit déjeûner aussi bon que l'accueil.

03/05 : Laragh

Glendalough

Habituellement, c'est l'endroit pour ma dernière marche, pas cette fois-ci. Je me rends au site monastique de Glendalough et j'effectue le parcours classique sur les falaises (les marques rouges). Sur le chemin, je découvre que les bûcherons ont travaillé dur ces derniers mois : une part de la forêt de pins a disparu pour au moins les 25 prochaines années... Je suis à la fois maussade et heureux d'avoir vu la forêt avant sa fin. Sur le retour, des chêvres sauvages croisent mes pas. C'est un vestige de l'activité passée de la mine d'argent. Après cette première marche, je décide de parcourir le sentier orange, un chemin facile le long duquel je peux voir de jeunes cerfs.

04/05 : it's a long way...

So irish

La journée débute avec un joli ciel bleu et quelques nuages cotonneux. Je pars en direction des contés du sud avec l'idée de marcher le lendemain sur les Kilclooney ou les Knockmealdown. A Clonmel, je ne trouve aucune chambre dans les B&B. Alors je pars vers Dungarvan sans plus de chance. Je décide alors d'aller à Caher et finalement, je finis ma journée à Tipperary. It's a long way...

05/05 : les Galtees

Galtees

Depuis la fenêtre, je suis joyeusement surpirs de voir des montagnes. Je vérifie sur mon GPS si un des itinéraires de ma sélection peut me conduire sur un de ces sommets prometteurs. Bingo ! Ces montagnes forment les Galtees et Galtymore est une cible de choix. Avec ces 918 m, c'est l'un des deux Munros (sommets supérieurs à 3000 ft) en dehors des régions de l'ouest. Sur le sentier, bien que je rencontre plus de randonneurs que durant mes futures randonnées, j'atteins le sommet seul parmi les nuages poussés par un vent fort et frais. La randonnée de Galtymore en fer à cheval est une belle randonnée.

06/05 : Beara Peninsula

Castletownbere

Je quitte Tipperary pour Castletownbere avec la crainte de trouver difficilement un B&B car ce lundi est férié. Je rejoins la ville au feeling en suivant les petites routes sinueuses. Les nuages sont très bas, mauvais signe pour la suite.

07/05 : jour brumeux

Kerry slug

Pendant mon petit déjeûner, je découvre à plafond nuageux bas. Gravir un sommet risque d'être un peu compliqué avec le brouillard aujourd'hui. Alors je décide de donner une chance à une boucle de 16 km autour de Knockoura : si le temps s'améliore, j'atteindrai peut-être le sommet. Sur le sentier, je découvre que même une petite pierre plate de grès est aussi glissante qu'un savon sous la douche. Je rencontre une jeune femme, quelques lapins et... une Kerry slug ! Ce gastéropode est visible en Irlande mais aussi au Portugal et en Espagne. Plus d'information sur wikipedia. De retour au B&B après quatre heures et demi sous la pluie, j'apprends que si le temps doit être pourri dans la région, je suis à l'une des pires places en Irlande.

08/05 : l'anneau du Kerry

Caha Mountains

Aujourd'hui, je vais dans une fameuse région montagneuse : la péninsule d'Iveragh. Cette partie de l'Irlande est un lieu très touristique. Malgré un temps ensoleillé en début de journée, je roule un peu le long de routes étroites et agréables dans le coeur du Kerry au lieu de marcher.

09/05 : Torc Mountain (535 m)

Torc Mountain

Après le repos de la veille, il est temps de visiter une montagne. Le temps est un peu perturbé et finalement je choisi un chemin facile avec un panorama de savane africaine, mais sans les lions. Le sommet de Torc offre une belle vue sur le parc de Killarney, les Purple Mountains et les Macgillycuddies Reeks. Dans la soiée, je vais dans mon repaire à Killarney : le Laurels. Je suis déçu par un des plus mauvais accueil et leur si bon fish & chips devenu quelconque. Je vais oublier cet établissement pour quelques années...

10/05 : Macgillycuddies Reeks

Coomloughra horseshoe

En raison d'un ciel tourmenté, je décide de ne pas tenter de nouveaux sommets. Néanmoins je fais la fameuse boucle de Coomloughra. J'atteins quatres Munros d'un coup (Beenkeragh, Carrauntoohil, Caher and Caher West top). La température est basse, le vent est fort et je trouve de la neige sur le plus haut sommet (1039 m). Je rencontre aussi un couple d'allemandes. Les germains semblent nombreux cette année.

11/05 : le Burren

Black Head

Aujourd'hui je vais dans un région unique en Irlande : le paysage du Burren est particulier avec son plateau et ses montagnes basses. Vous pouvez y trouver une flore alpine à seulement quelques mètres au-dessus du niveau de la mer tandis qu'en France, il vous faudrait monter à 2000 m pour y voir les mêmes fleurs. Je prends mon temps avant d'aller marcher. Mais je suis malchanceux, la route est juste fermée devant moi par de gros travaux. Je finis la journée à Black head et je prends mon dîner à Ballyvaughan.

12/05 : Croagh Patrick (764 m)

Croagh Patrick

Le Croagh Patrick est un lieux connu de pélerinage en Irlande. Pour moi, ce n'est qu'un défi et cette année j'ai décidé de me battre moi-même. Sur le sentier salement érodé, je rencontre beaucoup de gens et la plupart n'a pas l'habitude de marcher sur un tel sol. Au sommet, je vois un groupe de militants opposés à l'avortement, le référendum de l'année en Irlande, un tournant pour le pays et les irlandaises. En 19 ascensions, c'est la première fois que je peux entrer dans la chapelle blanche. Après un court arrêt dans un vent frais, je redescends à ma voiture avec la sensation d'avoir gagné mon pari. Deux heures incluant une pause de dix minutes au sommet et sans courir, c'est mon plus petit chrono et il devrait rester le meilleur pour longtemps.

13/05 : Country Life Museum

Country Life Museum

Le soleil brille aujourd'hui et un ami me suggère une nouvelle marche au Country Life Museum depuis la ville de Castlebar. Je gare ma voiture près du cimetière et je suis le chemin tranquillement car ce devrait être une courte marche, 14 km sur terrain plat. Depuis son ouverture, l'exposition du musée n'a presque pas changé, exceptée une exposition temporaire. Je bois un thé accompagné d'un scone au restaurant de Turlough Park House pendant une pluie légère. Sur le chemin du retour, j'entends la clameur d'une foule en bordure de la ville. Je découvre qu'il s'agit d'un match de football gaélique majeur : Castlebar vs Galway, les frères ennemis. De retour au B&B, mes hôtes sont déçus du score final : Castlebar a perdu et j'ai marché 10 km de plus qu'annoncés (soit 24 km).

14/05 : epic fail

Sheeffry Hills

Les nuages sont bas aujourd'hui mais je décide d'aller dans le Connemara car le temps devrait y être meilleur. Une fois sur la route, le soleil brille au-dessus de Tawnyard. Je débute mon ascension mais les nuages rappliquent et semblent descendre, masquant le sommet Tievnabinnia (742 m). Un peu fainéant, (la marche imprévue de la veille n'y est pas étrangère), je choisis de ne pas poursuivre et je descends vers la route dans la vallée. Six kilomètres plus tard, tous les nuages ont disparu... J'ai trouvé l'epic fail de mes vacances.

15/05 : Howth

Howth Harbour

Après un gros petit déjeûner, je roule vers la côte est, de retour à Portmarnock. J'ai prévu la veille de visiter Howth Head. Cette péninsule située dans le nord de Dublin est un lieu inattendu à seulement trente minutes du centre ville. Il y a une large flotte de bateaux de pêche et de nombreux restaurants alignés sur les quais. Ma marche de 15 km est prématurément interrompue par deux heures d'une lourde averse de pluie et de la brume. Pas de chance, je finis la journée dans un restaurant avec un très bon early bird fish menu.

16/05 : the end

Rien de plus à ajouter si ce n'est que, malgré un temps mitigé, mes vacances en Irlande cette année ont été agréables. Je quitte l'île d'émeraude avec des idées pour de nouvelles randonnées...

Le voyage en une carte

Links
social